Get Adobe Flash player

Dans la chapelle des Cartières, il y a une kora, cet instrument de musique africain à 21 cordes. Vingt et un, c’est le nombre des membres de la 14ème Assemblée Provinciale qui s’est tenue à Chaponost du 11 au 27 Juin 2013 : 6 membres de droit et 15 membres élus, venus d’Afrique et de France. Chacune des cordes de la kora sma a amené sa note personnelle, avec le souci de représenter les préoccupations et les aspirations des 146 membres de notre Province.

Chaque jour, l’un ou l’autre membre de la Fraternité laïque missionnaire (FLM) a participé à nos travaux, en tant qu’invité actif. La maison des Cartières porte bien son nom de maison d’accueil, puisque nous nous sommes vraiment sentis chez nous ici. Les résidents - une communauté de 3 Pères, Laurent Oré, François Fénéon et Michel Guichard - une communauté de religieuses missionnaires catéchistes du Sacré Cœur (MCSC), sœur Clara et sœur Thérèse - les deux familles Adoumbou et Dadat nous ont accueillis très fraternellement.

            Le Père Bernard Keradec, OMI, a mis toute sa compétence au service de l’animation de notre Assemblée. Pour la première fois, l’Assemblée s’est tenue "sans papier", chacun travaillant avec son ordinateur. Après un temps d’adaptation à la méthode, nouvelle pour nous, le travail s’est déroulé dans de bonnes conditions. Bernard Favier, le secrétaire, aidé de Pierre Trichet, a assuré la transmission des documents de travail par le "serveur".

            La première partie du parcours de l’Assemblée a été un long temps d’écoute. Ecoute d’abord, le premier jour, de la Parole de Dieu. Bernard Keradec nous y a aidé en nous invitant à "nous déterminer de l’intérieur" et, à partir de la guérison du sourd-muet de l’Evangile, à un "bien-entendre" nécessaire à une bonne appréciation  et à un "parler juste" sur Jésus, sur Dieu et sur son Royaume.

            Ecoute ensuite des différents délégués : en premier lieu, les 5 confrères représentant de la Province à l’Assemblée générale de Rome, pour bien nous imprégner des axes forts de l’AG. Elle nous rappelle que le cœur de notre mission de Sma, c’est d’aller vers ceux qui n’ont jamais entendu la bonne nouvelle  et vers les "plus abandonnés". Par ailleurs en Afrique, elle met en place une nouvelle articulation entre les DF africains et les Régions, pour une meilleure coordination. Elle réaffirme l’importance de continuer la mission en Europe. Les délégués élus ont ensuite apporté chacun leur point de vue sur un aspect de la Mission : ils étaient 2 de Côte d’Ivoire, 2 du Bénin, un de l’Egypte, 1 du Togo et 9 de France, avec une grosse représentation venant du 150. Le premier temps de l’écoute s’est terminé avec le Bilan provincial sur les six années écoulées, sans oublier les finances, qui nous sont apparues saines et bien gérées. 

            Après la phase d’écoute et de bilan est venue celle de la programmation des six années à venir. Sur quels points va-t-on faire porter spécialement nos efforts ? Quels sont les défis essentiels que nous avons à relever  et pour lesquels nous avons des objectifs à viser et un plan d’action à proposer ?

            Tous conscients de la diminution de nos forces, nous avons voulu être réalistes, sans baisser les bras, pour nous recentrer sur l’essentiel. C’est dans ce sens là que nous avons retenu 3 défis : nous devons poursuivre notre service missionnaire en Afrique et en France (défi 1). Cela ne pourra se faire que si nous développons, dans un esprit fraternel la solidarité avec les autres entités sma (défi 2), et également si nous approfondissons et élargissons notre collaboration avec les laïcs (défi 3). En complément de ces 3 défis, il nous a paru important d’insister sur l’animation des communautés en France, afin que chacun d’entre nous puisse participer à la mission commune selon ses capacités (résolution 1).La réorganisation des services et de la gestion matérielle de la Province, avec les confrères disponibles et des laïcs bénévoles et salariés, s’est imposée à nous comme une nécessité (résolution 2).

            A mi-parcours, nous avons élu dans un premier temps le Provincial, ce fut sans surprise, dans la mesure où la consultation du 2ème tour de tous les confrères avait mis en lumière un fort consensus. C’est donc Gaby Noury qui a été très largement élu. Auparavant l’Assemblée avait décidé de ramener la durée du mandat de six à trois ans pour prendre en compte le facteur âge qui peut limiter notre capacité à durer dans des postes de responsabilité. Cette réforme a été avalisée "ad experimentum" par le supérieur général.

            Quelques jours plus tard, pour des raisons analogues, l’Assemblée a également décidé de ramener le nombre des conseillers provinciaux de trois à deux. Ce sont donc François du Penhoat et Laurent Oré qui ont été élus pour assurer ce service.

            Notre Assemblée s’est déroulée dans un climat serein et fraternel. Si certains débats ont été assez animés, le souci d’aller de l’avant, et sans aucun doute, l’action de l’Esprit Saint, nous ont permis de trouver les solutions adéquates.

            Nous ne doutons pas que la prière quotidienne de nos Sœurs MCSC des Cartières et celle de tous nos confrères et amis, ont porté leurs fruits. Enfin, la présence durant quelques jours d’Antonio Porcellato, vicaire général, nous a rappelé que nous sommes membres d’une grande famille. La célébration du 23 juin au cours de laquelle 3 couples de la FLM ont renouvelé leur engagement et le repas festif qui a suivi, l’anniversaire d’ordination de plusieurs parmi nous durant l’Assemblée, et le premier engagement de 20 de nos confrères à Calavi le 25 juin, sont autant de signes qui ont renforcé notre conviction de poursuivre notre chemin dans la joie, l’espérance et la fidélité.

            Nous disons aussi à nos confrères qui vivent le grand âge et à ceux de la diaspora qu’ils ont été très présents dans nos pensées et dans nos préoccupations. Nous nous sommes réjouis de la venue du représentant de Montferrier, Jean-Pierre Michaud qui a enrichi et fait évoluer notre regard.

            Le jeudi 27 juin, nous sommes montés à Fourvière avec d’autres confrères de la région et des amis pour associer la Vierge Marie à notre action de grâces pour ces 3 semaines de travail et aussi pour les 50 années de sacerdoce de nos frères Pierre Jaboulay et Michel Guichard. Nous étions rassemblés autour du cardinal Barbarin qui présidait la célébration.

            Nous avons aussi rendu grâces pour l’engagement de tous les confrères qui, malgré l’âge, continuent à travailler pour la Mission. A l’instar de notre Fondateur, nous avons remis entre les mains de Marie, l’avenir de la SMA afin que chacun d’entre nous puisse dire Oui à l’appel du Seigneur pour la Mission.

            Poursuivons dans l’espérance notre service du Royaume. Demeurons dans la joie d’être missionnaires du fond de notre cœur et marchons ensemble sur les chemins de la mission d’aujourd’hui, avec courage et simplicité.