Get Adobe Flash player

Jean-Baptiste prépare les cœurs, désigne Jésus et s’efface ! 
« Il y eu un homme envoyé par Dieu. Son nom était Jean » (Jean 1,6). Jean : le veilleur… le clairvoyant… le prophète… le précurseur…  le martyr !

La Communauté désigne le Christ et s'efface à la manière de Jean Baptiste

Jean : le veilleur... le clairvoyant... le prophète... le baptiste... le précurseur... le martyre....

Ecriture :

  • Isaïe 49, 1 à 6                             Le prophète bien-aimé du Seigneur
  • Jérémie  1, 4 à 10                       J'ai placé mes paroles dans sa bouche
  • Jean       1, 19 à 34                     Témoignage de Jean Baptiste

Le baptême de purification que Jean donne dans l’eau du Jourdain prépare à la venue du Messie. Mais ce Messie risque de surprendre voire de déranger ! Le connaissons-nous vraiment ? Et s’il échappait à toutes les catégories dans lesquelles nous voudrions l’enfermer !

L’Agneau de Dieu représente ici celui que Dieu choisit pour libérer le monde de l’esclavage, de l’égoïsme et du sentiment de suffisance. Il offre à celui qui le reçoit une liberté nouvelle, la possibilité d’entrer dans la plénitude de vie que le Créateur et Père a voulu pour lui.

Être « baptisé  dans le St Esprit » c’est passe sa vie à être poussée par l’Esprit de Dieu comme un voilier sur l’océan.

  • -          Luc 3,1 à 20                        Prédication de Jean-Baptiste.
  • -          Matthieu 11 à 12             Témoignage de Jésus sur Jean.

Prières du Temps présent :                      p 1240 Ce n’est pas moi qui dois venir

                                                               P 1243 Le Christ en nous : il faut qu’il croisse sans mesure !

                                                               P 1305 Prophète du Très Haut, tu n’es pas la Lumière.

Psaume  1                                          « Tu es mon Fils, moi aujourd’hui je t’ai engendré »

Ensemble, à la manière de Jean, désigner le Christ par notre façon d’être

↗Jean le Baptiste : une vie qui s’engage
La vie missionnaire en communauté, hier et aujourd’hui, est une vie engagée

Jean parle sans ambiguïté : il prépare la place pour un Autre. Sa vie est tout orientée vers Celui qui vient. Elle est vie précaire, humble et modeste.
Jean s’efface en disant ce qu’il a vu. Son message est clair « Changez de conduite ».
Chacun se sent interpelé par sa parole.

Personnellement : Où en suis-je ? Quel est encore aujourd’hui mon désir du Christ ?
Notre communauté désigne-t-elle simplement le Christ par sa façon d’accueillir ?

↗ Jean le baptiste, ami de l’époux. (Jean 3, 29)
La vie missionnaire en communauté est une vie qui écoute l’Epoux

« L’ami de l’Epoux » se tient là ! Il se réjouit de l’entendre. Sa présence est source de joie. La voix de l’époux le comble de joie. Sa vocation est d’éclairer le Messie et non pas de lui faire de l’ombre. Il doit diminuer pour que Jésus grandisse et fasse la joie de tous ceux qui le rencontrent.

N’est-ce pas la vocation de l’Eglise ? Témoigner du Christ Sauveur sans se substituer à Lui ? A se tenir au côté de l’Epoux et d’en éprouver de la joie ?

Personnellement : suis-je heureux d’être là pour Lui sous son regard dans la fidélité au temps quotidien de méditation, d’adoration que je me suis volontairement fixé ?

Notre vie communautaire pourrait-elle accorder de la place aux partage d’Evangile qui l’une des manières d’écouter l’Epoux et de se réjouir en Lui ?

↗ Jean passe par le doute et les questionnements.
La vie missionnaire, seul ou en communauté, est traversée par les questionnements.

L’épreuve traverse la vie de Jean. Fragilité humaine de Jean car le doute envahit son cœur : « Es-Tu Celui qui doit venir ?
L’épreuve  traverse une communauté et ma vie personnelle. Toute vie missionnaire est visitée par les questionnements, le fragilités et les épreuves. Celles-ci se manifestent à chaque étape principale de notre existence.

Personnellement : Quelles sont mes réactions en cas de doute, de lassitude et d’inquiétude ? Ai-je parfois la simplicité d’en parler à quelqu’un ?
 Notre vie communautaire connaît des temps de joie mais aussi de tensions et d’épreuves. Avons-nous réellement le désir et le courage d’en parler entre nous ?

↗ Jean accueille la joie qui donnée.
La vie missionnaire en communauté est signe de joie et d’espérance !

La prophétie est enchaînée. Jean connaît la prison. Là, il rend témoignage : Hérode aime l’entendre parler.
Jésus lui apporte une réponse d’espérance : « Dites à Jean : la Bonne Nouvelle est annoncée aux pauvres ». La joie apportée par cette réponse lui donne le courage d’aller jusqu’au martyre.

Personnellement : en faisant relecture des étapes de ma vie missionnaire, suis-je encore attentif à l’espérance apportée par le Christ ?
Aimer rendre grâce pour les espérances qui m’ont accompagné et rayonner la sérénité et la joie autour de soi !
Notre vie communautaire aide-t-elle les autres à ouvrir en eux et avec les autres un chemin d’espérance ?
Espérer, c’est être à l’affut du positif en chaque personne, en chaque événement, dans la communauté et la SMA, dans l’Eglise et le monde. Savoir en faire part !

Les attitudes qui aidèrent Jean le Baptiste à reconnaître Jésus passant et venant vers lui :
L’humilité, l’authenticité, la conviction, l’audace, la fidélité