Get Adobe Flash player

Tout se réalise comme il l’a annoncé : il est vivant !
« Va trouver mes frères dis-leur : « Je monte vers mon Père et votre Père. » Jean 20, 17
Être disciple du Crucifié-Ressuscité, c’est d’abord croire que je suis aimé !

La communauté témoigne de la Résurrection du Christ : il est vivant !

Ecriture :

  Jean                                      20, 1 à 9                               Le tombeau vide
Comment réagir devant une tombe vide ? La foi n’est jamais une évidence !
Marie de Magdala  commence par chercher une explication rationnelle : on a volé le corps.
Pierre constate sans prendre parti tout de suite.
Jean voit le tombeau vide et cela lui suffit pour croire.
Devant l’inexplicable de la résurrection, chaque croyant peut avoir un cheminement semblable à ceux des premiers disciples.

 Jean                                      20, 11 à 18                  Appelée par son nom : Marie de Magdala
Act.                                        10, 34, 37-43               La Bonne Nouvelle se propage.

Prière du Temps Présent               p 345                             « Il est vivant : Tu l’as vu la première… »
                                                         p 363                            « Que cherchez-vous au soir tombant ? »

                Chant                                I 169                            Christ est vraiment ressuscité !

La Communauté est communauté de témoins de la Résurrection : « Va dire à mes frères ! »

La résurrection est un nouveau commencement.
De même que la première phrase de l’Evangile de Jean : « Au commencement » évoque le début du Livre de la Genèse, de même la découverte du tombeau vide au petit matin ressemble à un récit de la création.
La mort et le chaos n’ont pas eu raison de la vérité. La lumière jaillit comme au premier jour de la création !

                ↗ Vers la Lumière : le tombeau vide (Jean 20, 1 à 9)

Aucun des évangélistes ne décrit la résurrection de Jésus.
La résurrection est mystère de foi qui dépasse par son essence et par ses conséquences les événements historiques.

Jésus, le crucifié, mis au tombeau, est présentement dans la Gloire de Dieu avec l’intégrité de son humanité !

En nous présentant le tombeau vide, la tradition évangélique veut nous faire atteindre au véritable contenu du mystère du Ressuscité.

Jésus vit dans une condition nouvelle. Pour le rencontrer, la Foi est l’unique chemin !

                A méditer :

Dans les événements qui surviennent (souffrances, étapes de ma vie, questionnements, handicaps… etc.), la foi en la résurrection du Christ a-t-elle quelque chose à me dire ?

Croire ne consiste pas simplement à adhérer à un beau message. Croire, c’est vivre l’expérience des apôtres. Pierre a vu le tombeau vide : il a vu que la mort n’avait pas le dernier mot. La foi permet d’affronter la peur de la mort, la crainte que ce soit une fin, l’angoisse que tout soit fini !

                ↗ Appelée par son nom : Marie de Magdala (Jean 20, 11 à 18)

Des signes visibles de l’absence de Jésus, on passe à la présence vivante.
Initiative de Jésus qui s’approche de Marie et s’intéresse à sa douleur !
Rencontre personnelle de Jésus avec Marie Magdala : celle-ci doit parcourir un itinéraire de foi la conduisant d’une vision terrestre de Jésus à la foi pascale !
L’appel de Marie par son nom provoque la reconnaissance.

               --> Personnellement et en communauté :

Quelles interrogations sommes-nous prêts à  entendre à l’issue de cette retraite ?

                ↗ La pleine lumière pour Thomas (Jean 20, 24 à 29)

La bonne nouvelle de la résurrection n’est pas passée comme une lettre à la poste car elle bouleversait trop de routines et de préjugés.
Avec l’histoire de Thomas, Jean souligne que la foi des premiers disciples est passée par bien des doutes, des interrogations.
Jésus se donne la peine de convaincre Thomas : il ne méprise pas ses doutes. Il respecte les lenteurs et les pesanteurs de son cheminement !
Jésus offre à voir ses mains trouées et la plaie de son cœur transpercé. Jésus vivant est caché dans l’humanité blessée !

               --> Personnellement et en communauté :
pour l’évangile de St Jean, croire se résume en verbes d’action : venir, voir, croire, vivre. N’est-ce pas le résumé de la vie missionnaire ?
Dans ma vie, dans la communauté, je reconnais des événements et des personnes qui m’aident et qui m’invitent à
                    Voir la Présence de Dieu à l’œuvre
                    Croire en la Parole qui me transforme
                    Vivre de plus en plus,  par l’Esprit Saint, en enfant de Dieu !
Importance de la Communauté pour vivre sous le régime de la foi et du témoignage : Thomas revois Jésus lorsqu’il accepte d’être humblement avec les autres !

La vie missionnaire n’est-elle pas un « Va dire à mes frères » ?

L’itinéraire de foi pascale de Marie de Magdala
                Elle croyait avoir rendez-vous avec un mort : elle rencontre un vivant.
                Elle se posait des questions : c’est elle qui va annoncer la bonne nouvelle.
                Elle était enfermée dans le passé : elle s’ouvre à l’avenir.
                Elle croyait reconnaître Jésus : elle rencontre le Christ.

Tel est l’itinéraire d’une croyante qui devient missionnaire.